top of page

BIO

Shanna Steals

Shanna Steals a grandit dans les villages de Prescott et Russell, notamment Casselman, St-Albert, Limoges et Alfred, où elle réside à ce jour. Shanna obtient un double Baccalauréat, l’un en Arts Visuels (B.A.V) et l’autre, ès Arts en Langue anglaise à l’Université d’Ottawa en 2006. Durant son baccalauréat, Shanna s’est spécialisé en photographie chambre noir, 35mm noir et blanc, ainsi qu’en sculpture, assemblage et installation avec des matériaux média mixtes. Elle a aussi exploré multiples médiums ainsi que le dessin et la peinture et la performance pour transmettre ses idées conceptuelles, mais elle revient toujours à la peinture acrylique, les techniques mixtes, la sculpture et le dessin, les quatre médiums primordiales à son processus de création. 

Aujourd’hui, elle travaille toujours dans multiples médiums en championnant les méthodes traditionnelles de fabrication car le processus de création, la matérialité et l’expérimentation sont à la source de ses créations. Elle a accompli quelques gros projets muraux, fait la conception et réalisation de plusieurs logos et a fait la conception et fabrication de masques pour des troupes de théâtre, de danse et un filme de court métrage. Elle expose ses œuvres d’arts régulièrement dans des galeries locales et régionales. Elle enseigne les arts visuels aux enfants et adolescents et la peinture acrylique aux adultes depuis 2003 dans les centres culturels et les écoles comme artiste invitée. En 2014, elle suit la formation Perfectionnement de l’artiste-éducateur offert par Le Conservatoire Royal en partenariat avec le Conseil des Arts de l’Ontario. Lorsque le Conseil des arts Prescott Russell est fondé en 2014, elle devient la coordonnatrice et ensuite directrice générale du nouvel organisme jusqu’en 2020. Elle oeuvre maintenant à son propre compte comme artiste-entrepreneure et divise son temps entre l’enseignement, du travail de consultation à la pige, son travail artistique, son fils et l'élevage de papillon monarque.

Après avoir trouvé une chenille monarque sur une plante d'asclépiade dans son jardin durant l'été 2018, elle a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure à sauver le papillon monarque. Elle est vitement devenue une amatrice du papillon monarque et connue dans sa communauté comme Madame Papillon. À ce jour, elle continue de partager ses connaissances et ses expérience comme artiste, éducatrice, travailleuse culturelle, curatrice, environnementaliste et éleveur de papillons monarques. 

bottom of page